Axis/fr

From Kerbal Space Program Wiki
Jump to: navigation, search
Tous les axes d'une fusée
Error creating thumbnail: /bin/bash: rsvg-convert: command not found
Tous les axes d'un avion

Un axe est une ligne imaginaire autour de laquelle un objet peut pivoter. Un objet tridimensionnel tel qu'un engin spatial a trois axes remarquables, correspondant à chaque dimension de l'espace. La rotation est produite par un couple. En réalité, le couple est le produit d'une force linéaire et de sa distance par rapport à l'axe. Dans KSP, il existe quatre manières de produire un couple, chacune avec ses propres limites et effets secondaires:

  • "Couple magique", produit par les modules de commande, les noyaux de sonde et les roues de réaction. Il s’agit d’une force de torsion - quel que soit l’axe - appliquée à l’emplacement de tout composant qui le fournit, sans autre effet; cela devient moins efficace plus loin du centre de masse.
  • Les surfaces de contrôle dans l'atmosphère. Chaque surface de contrôle ne peut produire un couple que selon un axe, mais (par défaut) le jeu peut comprendre comment mapper les entrées de contrôle afin de contrôler les actionnements de la surface pour de produire la rotation demandée.
  • Poussée vectorielle, produite par un moteur à cardan. Ceci ne peut pas produire de rotation dans l’axe parallèle à la poussée du moteur (c’est-à-dire au roulis), et ne fonctionne évidemment que lorsque le moteur est allumé.
  • Toute force linéaire appliquée à une distance du centre de masse, à un angle qui l’éloigne. C'est ainsi que les RCS produisent un couple, mais toute force peut produire un couple de cette façon. En particulier, des boosters inégalement répartis et des composants produisant une traînée peuvent générer une force sur un côté, produisant un couple.

La distribution en masse du vaisseau affecte la manière dont le couple produit la rotation. En général, plus une masse est éloignée de l'axe, plus le couple nécessaire pour la déplacer autour de l'axe est important. La plupart des fusées sont longues et étroites; le mouvement de roulis est donc simple à donner, contrairement au lacet et au tangage. Les RCS améliorent la rotation en exploitant les effets de levier: plus la poussée est poussée loin du centre de la masse, plus le couple produit est important.

Par défaut, le point de vue de la rotation provient du module de commande ajouté en premier. Les mouvements décrits ici ne sont que des cas par défaut. Il est possible de changer le point de vue de la rotation sur un autre composant. Pour ce faire, clic-droit sur une pièce et sélectionnez «Contrôler à partir d'ici». Seuls les modules de commande et les ports d'amarrage prennent en charge cette option et le vaisseau tournera toujours autour du centre de gravité, pas autour de la pièce sélectionnée.

Tangage

La tangage déplacera le nez vers le haut ou le bas et la queue dans l’autre direction. L'axe va de bâbord à tribord en passant par le centre de gravité. Il faut plus de couple pour faire pivoter les fusées longues ou larges selon l’axe de tangage; la largeur est sans importance pour le tangage.

Roulis

Le roulis est une rotation autour de l'axe longitudinal d'avant en arrière. Il faut plus de couple pour faire pivoter une fusée large ou haute autour de l’axe de roulis; la longueur est sans importance pour ce mouvement. La plupart des fusées ont une longueur supérieure à celle des autres dimensions, ce qui facilite la rotation.

Lacet

Un mouvement autour de l'axe de lacet a pour conséquence de déplacer le nez vers bâbord ou tribord et la queue dans l'autre sens. L'axe s'étend de haut en bas à travers le centre de masse. Un couple de lacet plus important est nécessaire pour faire pivoter un engin large ou long dans l'axe de lacet; la profondeur (c.-à-d. la taille de haut en bas) n’a aucune incidence sur le lacet.

Les avions ont tendance à être plus larges que grands et plus longs que larges. Cela facilite la rotation, suivie du tangage, tandis que le mouvement de lacet est la rotation la plus difficile pour un avion. Dans cet esprit, il est généralement plus efficace de tourner en roulant dans la direction souhaitée, puis en montant. Avec la configuration en aile droite, un avion en roulis est également soumis à un couple de lacet, ce qui est particulièrement efficace dans les virages lents.