J-404 "Panther" Afterburning Turbofan/fr

From Kerbal Space Program Wiki
Jump to: navigation, search
Turboréacteur Post-combustion J-404 "Panthère"
Image de la pièce
Moteur à réaction par
C7 Aérospatial

Taille Petit
Coût (total) 2 000,00 Funds
Masse (total) 1,20 t
Traînée 0.2
Température maximale 2000 K
Tolérance d'impact 7 m/s
Recherche Supersonic flight.png Vol supersonique
Coût pour débloquer 9 000 Funds
Depuis la version 1.0.5
Nom de la pièce dans le code jetEngines
Moteur à réaction
Poussée maximale 85 kN
Isp (max) 9000 s
Consommation 0,19 Units of fuel/s
Intake air consumption 7,70 Air unit/s
Poussée vectorielle 10 °
Poussée maximale 130 kN
Isp (max) 4000 s
Consommation 0,66 Units of fuel/s
Intake air consumption 7,95 Air unit/s
Poussée vectorielle 10 °
Environnements de test
En surface Oui
Dans l'océan Oui
Sur le pas de tir Oui
Dans l'atmosphère Oui
En vol suborbital Non
En orbite Non
Sur une trajectoire de libération Non
Amarré Non
Test par décl. de l'étage Oui
Testable manuellement Oui

Le Turboréacteur Post-combustion J-404 "Panthère" est un moteur d'avion ajouté dans la version 1.0.5. Il a deux modes : le premier, Dry (sec), est similaire au Turboréacteur J-33 "Petit bolide", avec un peu plus de poussée. Le second, Wet (mouiller, humide), utilise la postcombustion pour produire une poussée presque égale au Propulseur à statoréaction J-x4 "coup de fouet", mais à un randement énergétique considérablement réduit. Cela peut en faire une bonne alternative lorsque vous voulez quelque chose qui peut être contrôlable et qui est capable resister à la chaleur au détriment d'une consommation de carburant accrue. Il semble être basé sur le General Electric F-404 Afterburning Turbofan, qui partage le même nom et la même poussée maximale (85 kN sec).

Performances et utilisation

Visualisation des courbes du multiplicateur de poussée en fonction de la vitesse
Visualisation des coubers du multiplicateur de poussée en fonction de la pression atmosphérique

Notez que vous devez activer la postcombustion ("Wet Mode", "Mode humide") manuellement. Vous pouvez le faire en faisant clic droit sur le moteur en cliquant sur "changer de mode".

A contrario, vous pouvez affectuer la bascule sur la post-combustion ("switch mode", "changer de mode") à un groupe d'action si vous souhaitez l'activer avec un raccourci. Ceci est particulièrement utile pour les paires de moteurs, car cela permet de maintenir la poussée égale lors de l'activation. Sachez que l'accumulation de chaleur peut devenir un problème lorsque la post-combustion est utilisé de manière soutenue.

Un avion bien conçu avec ce moteur et la post-combustion, piloté correctement, peut faire des bonds jusqu'à 40 000 km d'altitude, voir plus. Ou il peut atteindre mach 3.0 à 15 000 m d'altitude. C'est ce qui rend ce moteur idéal pour des mission scientifique à haute altitude.

On peut noter que ce moteur a un cardan le plus élevé des moteurs d'avions avec 10°. Cela rend les jets contruits avec ce moteur très maliables. Le second moteur le plus maniable est le CR-7 R.A.P.I.E.R. avec 3° de cardan. Dans certaines circonstances, il est préférable de réduire le cardan ou de le désacriver, particulièremenet à haute vitesse et basse altitude car l'extrème manoeuvrabilité du moteur peut faire des virages assez brusque (pouvant casser les ailes).

Description

« Un turboréacteur haute performance à poussée vectorielle à géométrie variable, pour encore plus de patate post-combustion

C7 Aérospatial

 »

Modifications

1.0.5
  • Première version