Tutoriel : Comment aller sur Minmus

From Kerbal Space Program Wiki
Jump to: navigation, search
This page is an orphan, as no other articles link to it.

Ce tutoriel a pour objectif de vous apprendre à aller sur Minmus. Il part du principe que vous avez déjà réussi avec succès un voyage complet vers la Mun. Si vous ne l'avez pas déjà fait, il est fortement recommandé que vous jetiez un œil au tutoriel dédié.

Présentation

L'atterrissage sur Minmus est similaire à celui sur la Mun, avec toutefois quelques légères différences :

  1. Minmus est plus loin de Kerbin que la Mun, ce qui signifie :
    • Que le voyage demande plus de carburant entre l'orbite kerbinnienne et l'arrivée à Minmus ;
    • Que sa vitesse orbitale est plus lente, ce qui rend les vitesses d'interception bien plus faibles.
  2. Minmus est également bien plus petit que la Mun, ce qui signifie :
    • Que le fait d'y atterrir ou de s'y insérer en orbite est bien plus facile, en raison de la faible gravité de l'astre, ce qui implique une plus faible consommation d'ergols ;
    • Sa sphère d'influence (son champ gravitationnel) est plus petite, ce qui, en plus de la distance, demande une plus grande précision dans les calculs des trajectoires et des poussées à effectuer ;
    • Sa gravité est si faible qu'un simple système RCS seul peut suffire à redresser un petit vaisseau s'il a basculé lors de l'atterrissage.
  3. Minmus est sur une orbite inclinée, ce qui signifie :
    • Une injection directe a plus de probabilité d'échouer ;
    • Aligner les plans orbitaux demande un peu de connaissances supplémentaires sur l'ajustement d'une inclinaison orbitale (et un peu plus de carburant aussi) ;
  4. Minmus n'a pas de synchronisation entre sa rotation sur elle même et sa révolution sur elle-même, ce qui fait que la planète ne présente pas toujours la même face à l'étoile (comme dans le cas de la Mun et de Kerbin), ce qui signifie :
    • Qu'une plus grande précision est nécessaire lorsqu'on choisit une trajectoire d'injection directe, si on décide d'atterrir à un endroit précis.

Construire une fusée pour aller sur Minmus

L'étage supérieur (lander)

Cet étage devrait normalement être bien plus léger que celui que vous aurez utilisé pour aller sur la Mun. Atterrir sur Minmus et revenir à Kerbin ne nécessite en tout que la même quantité d'ergols que celle utilisée seulement pour atterrir sur la Mun.

L'étage intermédiaire (étage de transfert)

Profitez de la grosse économie de poids faite avec le lander pour embarquer plus de carburant sur cet étage-ci. Vous en aurez besoin pour effectuer la poussée de transfert (transfer burn) vous propulsant de Kerbin à Minmus.

L'étage inférieur (lancement)

Normalement, cet étage ne devrait pas vraiment être très différent de celui utilisé pour un voyage vers la Mun. Si vous pensez être trop juste au niveau de votre étage de transfert, rajouter du carburant ou de la poussée (ou des boosters à poudre) au niveau de ce premier étage ne peut pas être une mauvaise idée.

La mission

Lancement et insertion en orbite autour de Kerbin

Le lancement sera un lancement standard, bien que vraisemblablement à une échelle plus grande. Vous devrez bien évidemment maîtriser les bases du vol et de la mise en orbite pour réaliser cette première étape de votre mission.

Injection vers Minmus

Bien que cela ne soit pas strictement nécessaire, la synchronisation des plans orbitaux avec Minmus rend bien plus facile l'arrivée dans sa sphère d'influence. Choisissez Minmus comme cible dans le mode carte, et effectuez une poussée perpendiculaire à votre plan orbital lorsque vous arrivez à l'un des nœuds (montant ou descendant), jusqu'à ce que leur valeur atteigne « 0.0 » ou « NaN ». Pour être perpendiculaire au plan orbital, activez le SAS en position « normal » ou « anti-normal ».

Comme pour l'injection vers la Mun, attendez que Minmus soit environ 4 ou 5 degrés au-dessus de l'horizon (20 à 40 degrés en mode carte) pour commencer votre poussée. Minmus va apparaître comme un petit point au-dessus de l'horizon. Effectuez votre poussée jusqu'à ce que votre apoapse intercepte l'orbite de Minmus, et avec un peu de chance, vous serez attiré par son champ gravitationnel. Alternativement, vous pourriez également effectuer une poussée identique, mais sans avoir initialement modifié votre inclinaison orbitale, mais il se pourrait que vous n'obteniez jamais une interception de votre cible. Pour réparer cette erreur d'inclinaison à moindres frais, effectuez une poussée en position « anti-normal » à mi-course vers l'apoapse afin de tirer votre trajectoire vers le bas et obtenir une interception. Cette technique demande moins de poussée (donc moins de carburant) et est plus efficace.

Atterrir sur Minmus

Vos orbite, poussée rétrograde et atterrissage seront tous effectués à des vitesses bien plus faibles que celles normalement rencontrées sur la Mun ou Kerbin. En fait, il y a de fortes chances pour que vous n'ayez même pas à atteindre des vitesses supérieures à 100 m/s autour de Minmus, où que vous soyez.

Si vous misez sur un atterrissage facile, tentez de viser un lac gelé sur la planète. Les grandes chaînes de montagnes rendent l'atterrissage plus difficile sur le reste de la planète. Lors de votre arrivée vers le sol gelé de la planète, faites attention à bien maîtriser la puissance de votre moteur. Il est en effet très facile de mettre trop de puissance et de repartir dans le mauvais sens.

Revenir vers Kerbin

Méthode basique

Il s'agit d'une méthode brute mais efficace, utilisant légèrement plus de carburant que la méthode avancée, citée en-dessous.

Effectuez une légère poussée jusqu'à vous échapper (libération) de la sphère d'influence de Minmus. Ensuite, appliquez une poussée en position rétrograde jusqu'à ce que votre périapse soit en-dessous de 65 km d'altitude sur Kerbin. Voilà, c'est terminé, vous n'avez plus qu'à vous laisser glisser vers Kerbin et revenir sur le plancher des vaches.

Méthode avancée

Cette méthode est moins gourmande en carburant.

  • Effectuez une poussée pour monter l'apoapse à environ 10 000 m ;
  • Effectuez une poussée en position pro-grade à l'apoapse, pour obtenir une orbite équatoriale autour de Minmus ;
  • Lorsque le vaisseau se déplace de manière rétrograde par-rapport à l'orbite de Minmus autour de Kerbin, orientez-le pro-grade et effectuez une autre poussée jusqu'à atteindre la vitesse de libération ;
  • Maintenez cette poussée jusqu'à ce que votre périapse autour de Kerbin descende en-dessous de 32 km ;
  • Vous serez donc sur une trajectoire en direction de Kerbin. Vous n'aurez plus besoin de refaire de poussées pour revenir dans l'atmosphère de Kerbin.

Atterrir sans vaisseau ?

La gravité de Minmus étant très faible, il est tout-à-fait possible, avec un peu d'expérience, de se poser dessus avec un simple jetpack. Pour ce faire, installez votre vaisseau en orbite à 12 km au-dessus de Minmus, et faites sortir votre kerbonaute en EVA. À partir de ce moment-là, annulez doucement votre vitesse horizontale, et laissez-le chuter vers la planète. Effectuez une dernière poussée en arrivant près du sol et voilà, vous avez atterri sans vaisseau !

Pour redécoller, une simple poussée verticale, suivi d'une longue poussée horizontale, permet de retourner en orbite. Le plus dur sera alors de regagner votre vaisseau laissé en orbite, en mettant en œuvre tout votre savoir-faire acquis en matière d'inclinaisons, d'interception et de docking.

Bien que techniquement et mentalement éprouvant, ce défi est réalisable avec un jetpack plein, mais il vous faudra toutefois songer à être très économe sur son utilisation, afin de ne pas tomber en rade à 500 m du vaisseau lors du retour...

Articles connexes