Science/fr

From Kerbal Space Program Wiki
Jump to: navigation, search
Pour le mode de jeu, voir mode science.
Pour les pièces, voir pièces science.
L'interface après la réalisation d'un rapport d'EVA

La Science est une fonctionnalité de jeu utilisée pour déverrouiller des éléments de l’arbre technologique en modes carrière ou science en dépensant des points Science, qui sont principalement obtenus en effectuant diverses activités scientifiques dans différentes situations et biomes.

La science peut également être obtenue à la suite de la conclusion de certains contrats ou de la mise en œuvre de stratégies administratives. La science doit être récupérée ou transmise pour pouvoir être utilisée sur Kerbin afin de déverrouiller des technologies supplémentaires. Bien que la transmission ne soit généralement pas à 100%, les expériences peuvent être répétées et retransmises jusqu'à ce que 100% de la valeur scientifique soit reçue.

Les expériences peuvent être récupérées des pièces par lesquelles elles ont été réalisées avec un Kerbal en EVA. Elles peuvent ensuite être stockées dans n’importe quelle partie accessible aux Kerbals, bien qu’une seule copie d’une expérience pour une situation donnée (par exemple, un rapport EVA survolant les côtes de Kerbin) puisse être stockée par module de commande.

La science et tous les instruments et bâtiments associés sont rendus inopérants en mode bac à sable en raison de sa trivialité - toutes les pièces sont disponibles dès le début d'un jeu en bac à sable.

En plus des informations de cette page, vous pouvez suivre le tutoriel adapté aux débutants Tutoriel Science.

Situations

Les situations reflètent l’état de vol du vaisseau ou du kerbonaute par rapport à un corps céleste. Il existe six situations possibles, dont certaines peuvent être sans rapport avec une activité scientifique donnée ou indisponibles sur certains corps célestes.

  • Posé: En contact avec la surface terrestre du corps.
  • Amerri: Dans un espace liquide sur le corps (comme dans un océan).
  • Vol en basse altitude: Au-dessus de la surface, si et seulement si une atmosphère est présente.
  • Vol en haute altitude: Dans la haute atmosphère, si et seulement si une atmosphère est présente.
  • Espace proche: Au-dessus de la surface et pas dans une atmosphère.
  • Espace lointain: Très haut au-dessus de la surface et d'une éventuelle atmosphère, mais toujours dans la sphère d'influence du corps.
Un atterrisseur scientifique sur Duna

Une atmosphère est requise pour les situations Vol en basse altitude et Vol en haute altitude, et pour l'utilisation du Spectrovariomètre des fluides atmosphériques. Depuis la version 1.0.2 de KSP, le Baromètre PresMat peut être utilisé en-dehors d'une atmosphère. Lors d'un passage à travers une atmosphère tout en étant sur une trajectoire de libération du corps considéré, la situation sera quand même Espace proche. Elle ne changera en Vol en basse altitude ou Vol en haute altitude que si et quand le vaisseau est capturé en orbite grâce à la traînée atmosphérique.

Biomes

Les biomes sont des zones des corps célestes spécifiquement délimitées dans les fichiers du jeu. Chaque biome supplémentaire offre un ensemble séparé d'opportunités de mener des activités scientifiques, à condition que l'activité dépende du biome dans la situation donnée. Chaque planète à surface solide et chaque lune ont des biomes. Il faut donc visiter de nombreux biomes avec des atterrisseurs ou rovers pour étudier complètement un corps céleste donné.

Activités

Ceci est une vue d'ensemble de toutes les activités scientifiques pouvant être réalisées et de la manière dont les résultats diffèrent selon les biomes et les situations. Les activités effectuées dans la sphère d’influence d'un corps donné n’ont aucun effet sur les points scientifiques que l’on peut gagner en effectuant des activités scientifiques au sein de la sphère d'influence d’un autre corps céleste.

Combinaisons possibles d'activité, biome et situation

La première ligne du tableau donne le nom de chaque activité. la colonne de gauche montre les six situations possibles.

Chaque intersection indique si l'activité est possible pour une situation donnée et, le cas échéant, si elle diffère par Biome ou donne un résultat Global pour l'ensemble du corps céleste.

Les activités et situations nécessitant une atmosphère sont en italique et colorées. Actuellement, la situation Amerri ne peut être accomplie que sur Kerbin, Eve et Laythe.

Kerbonaute Capsule Modules
Échantillon de surface Rapport d'EVA Échantillon d’astéroïde Rapport d'équipage Observation Glairine Mystérieuse Étude de matériaux Scan de température Scan de pression atmosphérique Scan gravitationnel Scan sismique Analyse atmosphérique Télescope infrarouge
Surface: Posé Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome
Surface: Amerri Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome Biome
Vol à basse altitude Biome Biome Biome Global Global Biome Global Biome
Vol à haute altitude Global Global Global Global Global Global Global Biome
Espace proche Biome Global Global Global Global Global Global Biome
Espace lointain Global Global Global Global Global Global Global Biome Global

Équipage

Les activités suivantes sont réalisées par des Kerbals en EVA ou depuis un module de commande habité.

Échantillon de surface

Requiert Un kerbonaute
Taille des données 30 Mits
Valeur de base 30
Valeur maximale 40
Echelle des données 1
Efficacité de la transmission 25%
Energie de traitement 300 ⚡

Les échantillons de surface peuvent être prélevés par des kerbonautes pendant une EVA au sol (ou depuis le sommet d'un vaisseau posé ou amerri). Les résultats varient selon le biome et la situation (posé ou amerri), comme pour les vaisseaux. Détail à noter: un Kerbal qui nage est considéré amerri, mais un Kerbal en haut d'un vaisseau amerri est posé. Il y a donc deux échantillons différents à collecter depuis tout vaisseau amerri.

En mode carrière, les échantillons de surface ne peuvent être collectés qu'une fois le centre de recherche et développement et le complexe astronautique améliorés au niveau 2.

Rapports d'EVA

Requiert Un kerbonaute
Taille des données 8 Mits
Valeur de base 8
Valeur maximale 8
Échelle des données 1
Efficacité de la transmission 100%
Energie de traitement 80 ⚡

Les rapports d'EVA sont réalisés par des kerbonautes en EVA. Les résultats varient en fonction du biome et de la situation (posé, amerri ou "en vol"). Détail à noter: un Kerbal qui nage est considéré amerri, mais un Kerbal en haut d'un vaisseau amerri est posé. Il est possible de collecter jusqu'à trois rapports EVA différents depuis un vaisseau amerri. Le moyen le plus simple de créer un rapport "En vol" consiste à sauter de la surface ou à accrocher à une échelle.

Un seul rapport EVA par combinaison de biome / situation est nécessaire. Un kerbonaute ne peut prendre et conserver qu'un seul rapport d'EVA à la fois sans le stocker dans un module de commande, mais le nombre de rapports d'EVA stockés dans un module de commande n'est pas limité.

Échantillon d’astéroïde

Requiert
Taille des données 60 Mits
Valeur de base 60
Valeur maximale 70
Échelle des données 1
Efficacité de la transmission 30%
Energie de traitement 600 ⚡

Les échantillons d'astéroïdes peuvent être prélevés par les kerbonautes lorsqu'ils effectuent une EVA à proximité d'un astéroïde. Les échantillons donnent différents résultats en fonction de l'altitude par rapport à la planète orbitée.

Rapport d'équipage

Requiert Un module de commande habité
Taille des données 5 Mits
Valeur de base 5
Valeur maximale 5
Échelle des données 1
Efficacité de la transmission 100%
Energie de traitement 50 ⚡

Les Rapports d'équipage peuvent être créés depuis n'importe quel module de commande habité. Les rapports diffèrent uniquement entre corps céleste et situation. Étant donné que l'efficacité de la transmission est de 100%, leur répétition ou leur transmission plusieurs fois ne génère aucune science supplémentaire.

Si un module de commande a pris un rapport d'équipage mais ne l'a pas transmis, il ne peut pas en prendre un nouveau, même dans une nouvelle situation, un nouveau biome ou une nouvelle sphère d'influence. Cette limitation peut être contournée en utilisant un kerbonaute en EVA pour "récupérer les données" du module de commande. Même s'ils stockent les données dans le module de commande d'où elles proviennent, le rapport d'équipage sera simplement considéré comme une autre donnée à stocker. Un deuxième rapport d'équipage peut être pris même exactement au même endroit; les rapports d'équipage en double ne donnent toutefois aucun point Science supplémentaire.


Modules

Les expériences effectuées par des pièces dédiées, telles que le [[[Mystery Goo ™ Containment Unit/fr|Conteneur de Glairine Mystérieuse™]]], se comportent de la même manière que les rapports d'équipage. Ils peuvent être effectués à différentes phases de vol et sur différents corps célestes, donnant des résultats différents. Chaque module ne peut stocker qu'un résultat à la fois, mais un résultat peut être envoyé au centre spatial avec une antenne afin de permettre la répétition de l'expérience dans les mêmes conditions ou dans de nouvelles conditions. Les données peuvent également être extraites du module par un Kerbonaute lors d'une EVA. Il y a une pénalité lorsque les données sont transmises et non récupérées.

Depuis la version 0.23, la transmission ou la collecte de données rend le [[[Mystery Goo ™ Containment Unit/fr|Conteneur de Glairine Mystérieuse™]]] et le Science Jr. SC-9001 inutilisables pour le reste du vol. Si le vaisseau a (ou peut être amarré avec) un laboratoire avec équipage complet, il peut réinitialiser ces modules moyennant un coût en temps et en charge électrique. Depuis la version 1.0, ces modules peuvent également être réinitialisés par un scientifique en EVA, ce qui permet à un vaisseau avec un scientifique à bord de collecter plusieurs résultats (issus de situations et de biomes différents) sur une seule mission, sans nécessiter un laboratoire complet. Les résultats collectés et stockés au cours d'une mission peuvent être transférés dans un laboratoire à la fin de la mission (ou rapportés sur Kerbin).

Table des modules scientifiques

Expérience Observation de Glairine Mystérieuse Étude de matériaux Scan de température Scan de pression atmosphérique Scan sismique Scan gravitationnel Analyse atmosphérique Télescope infrarouge
Pièce requise (niveau de l'arbre des technologies) Conteneur de Glairine Mystérieuse™ (1) Science Jr. SC-9001 (2) Thermomètre TRO-CH0 (4) Baromètre PresMat (5) Accéléromètre sismique Double-C (7) Détecteur de graviolis négatifs GRAVMAX (8) Spectrovariomètre des fluides atmosphériques (7) Télescope infrarouge SENTINELLE (7)
Taille des données 10 Mits 25 Mits 8 Mits 12 Mits 50 Mits 60 Mits 200 Mits 30 Mits
Valeur de base 10 25 8 12 20 20 20 15
Valeur maximale 13 32 8 12 22 22 24 22
Échelle des données 1 1 1 1 2.5 3 10 2
Efficacité de la transmission 30% 35% 50% 50% 45% 40% 60% 40%
Energie de traitement (⚡) 100 250 80 120 500 600 2000 300

L'efficacité de la transmission limite la science maximale renvoyable de l'expérience via les antennes. Pour récupérer toute la science produite par l'expérience, celle-ci doit être récupérée. Avec la sortie de la version 1.0, l'efficacité de la transmission chute radicalement sur les expériences déjà effectuées et transmises. Si une expérience est récupérée, l'efficacité de transmission pour cette expérience tombe à zéro (pour cette situation et ce biome).

Récupération de vaisseaux

Corps céleste Survol Vol orbital Suborbital Flight Atmospheric Flight Surface Landed
Kerbin Base Value N/A 10 8 5 N/A
Max Value N/A 12 9.6 6 N/A
Other Base Value 6 8 10 12 15
Max Value 7.2 9.6 12 14.4 18
Les valeurs de base et maximales doivent, pour des corps autres que Kerbin, être multipliées par le multiplicateur listé ci-dessus.

La récupération de tout engin avec un module de commande après un vol rapportera des points Science, dont le nombre dépend de la phase la plus intéressante scientifiquement du voyage (basée sur la valeur Max * multiplicateur de corps célestes). Comme le montre le tableau, la valeur de chaque phase augmente à mesure que l’engin spatial se rapproche de son orbite. Le contraire est vrai pour d'autres corps célestes. Afin de tirer profit des retombées scientifiques du vol atmosphérique, l’engin ne doit pas atteindre une trajectoire suborbitale, car celle-ci serait considérée comme la phase la plus précieuse du vol. C’est même le cas lorsque de nombreux vols suborbitaux ont déjà été effectués, et les retours scientifiques seraient effectivement plus élevés pour un vaisseai qui n’a connu que le vol. Les différentes phases sont définies comme suit:

  • Survol: Seul le périapside est dans la sphère d'influence.
  • Orbite: Le périapside et l'apoapside sont dans la sphère d'influence et la trajectoire ne coupe pas la surface.
  • Suborbite: L'apoapside est en-dehors de l'atmosphère et le périapside est sous la surface.
  • Vol: L'apoapside est dans l'atmosphère. Le périapside est en général sous la surface, mais ce n'est pas nécessaire. Requiert une atmosphère.
  • Posé: Le vaisseau est posé sur le corps.
  • Amerri: Le vaisseau est dans un océan. Requiert un océan.

Pour recevoir de la science proche de la valeur maximal en un voyage, il est possible d’avoir plusieurs modules de commande sur un vaisseau pouvant se séparer une fois débarqué de manière à pouvoir récupérer "plusieurs vaisseaux". Des découpleurs ou des séparateurs peuvent être utilisés à cet effet. Lorsque vous utilisez des sondes légères, la force d'éjection doit être réduite afin d'éviter un Lithofreinage à grande vitesse.

Multiplicateur d'un corps céleste

Chaque corps céleste a différents multiplicateurs appliqués aux données scientifiques collectées, en fonction de l'endroit où elles sont recueillies par rapport à ce corps. Les biomes n'affectent pas ces multiplicateurs.

Les altitudes indiquées dans ce tableau déterminent l’altitude par rapport au niveau moyen de la mer entre la basse et la haute atmosphère et entre l’espace proche et l’espace lointain. La haute atmosphère s'étend jusqu'à la hauteur atmosphérique et l’espace lointain jusqu’à la limite de de la sphère d’influence.

Surface Atmosphère Espace Total
Corps céleste Atterri Amerri Basse altitude Haute altitude Frontière Limite Proche Lointain Frontière Récupération Science totale Données totales
Kerbol N/A N/A 18 km 600 km 11× 1000 Mm
Moho 10× N/A N/A N/A N/A N/A 80 km
Eve 22 km 90 km 400 km
Gilly N/A N/A N/A N/A N/A 6 km
Kerbin 0.3× 0.4× 0.7× 0.9× 18 km 70 km 1.5× 250 km
Mun N/A N/A N/A N/A N/A 60 km
Minmus N/A N/A N/A N/A N/A 2.5× 30 km 2.5×
Duna N/A 12 km 50 km 140 km
Ike N/A N/A N/A N/A N/A 50 km
Dres N/A N/A N/A N/A N/A 25 km
Jool N/A N/A 12× 120 km 200 km 4 Mm
Laythe 14× 12× 11× 10× 10 km 50 km 200 km
Vall 12× N/A N/A N/A N/A N/A 90 km
Tylo 12× N/A N/A N/A N/A N/A 10× 250 km
Bop 12× N/A N/A N/A N/A N/A 25 km
Pol 12× N/A N/A N/A N/A N/A 22 km
Eeloo 15× N/A N/A N/A N/A N/A 12× 10× 60 km 10×

Contrats

Depuis la 0.24, les joueurs peuvent accéder à divers contrats dans le Contrôle Mission en mode carrière. Les récompenses pour l'obtention de contrats varient et peuvent inclure une quantité importante de Science.

Stratégies de collecte

Le moyen le plus efficace de collecter toutes les données scientifiques sur une planète ou une lune depuis l'orbite consiste à se placer sur une orbite polaire à une inclinaison de 90 degrés ou presque, de placer le périapside au point le plus bas qui n'impactera pas la surface ou l’atmosphère et d’ajuster le demi-grand axe à deux fois la somme du rayon du corps orbité et de la marge entre les orbites haute et basse. Cela fera en sorte que le vaisseau soit à des moments différents, à la fois haut et bas, sur chaque biome du corps, pour finalement rassembler toutes les données scientifiques pouvant être recueillies en orbite. Par exemple, avec le Mun, cela signifie une orbite polaire de 90 degrés, avec un périapside de 20 km et une apoapside de 620 km. Le périapside et l'apoapside doivent être exactement à l'équateur pour obtenir les meilleurs résultats.

Stratégies administratives

Les diverses stratégies qui peuvent être mises en œuvre dans le bâtiment administratif en mode carrière ont également un effet significatif sur les revenus en Science. Chaque stratégie est basée sur l'échange d'une "ressource" (réputation, fonds ou science) contre une autre à chaque fois que le joueur en gagne. Ainsi, au détriment de la réputation ou des fonds, le joueur peut augmenter ses revenus scientifiques. Inversement, le joueur peut dépenser de la science pour renforcer l’une des deux autres ressources. Par exemple, la stratégie "R&D délocalisée" génère de la science en échange de fonds, alors que "Programme technologique open source" prendra une fraction de la science du joueur chaque fois qu'il en gagne et le convertira en réputation. De 5% à 100% du revenu de l’une des ressources peut être converti en une autre.

Archives scientifiques

Les archives scientifiques

Une liste filtrable des expériences réalisées à ce jour est accessible via l’onglet «Archives scientifiques» du centre de Recherche et développement.

Les entrées indiquent quelles données ont été récupérées et si davantage de données provenant d'activités répétées peuvent être collectées. Si la barre située au-dessous d'une expérience n'est pas complètement remplie, comme indiqué dans certains des exemples à droite, vous pouvez répéter l'expérience pour acquérir des connaissances scientifiques supplémentaires. C'est également utile pour voir quels biomes et situations ne sont pas encore couverts et offrent les opportunités les plus intéressantes.