EAS-1 External Command Seat/fr

From Kerbal Space Program Wiki
Jump to: navigation, search
Siège de contrôle extérieur EAS-1
Image de la pièce
Capsule de commande par
Fusées et Papeterie Kerlington
Taille Monté radial
Coût (total) 200,00 Funds
Masse (total) 0,05 t
Traînée 0.05
Température maximale 1200 K
Tolérance d'impact 6 m/s
Recherche Field science.png Science de terrain
Coût pour débloquer 8 100 Funds
Depuis la version 0.20
Nom de la pièce dans le code externalCommandSeat
Equipage (maximum) Crew
Un Kerbal pilote un vaisseau tout en étant assis dans l'EAS-1.

Le Siège de contrôle extérieur EAS-1 est un module de commande pour un Kerbal en mission. Contrairement aux autres modules de commande, celui-ci n'est pas une capsule, mais un siège qui peut, par exemple, être attaché à un rover. Par conséquent, il ne dispose ni de SAS, ni de stockage d'électricité, mais peut avoir un pilote dedans en début de mission.

Un Kerbal assis ajoute une masse de 93.75 kg (0,09375 tonnes), ce qui peut causer des problèmes lors du pilotage de petites fusées ou de rovers.

Usage

Ce module est conçu pour les rovers mais peut également être utilisé pour contrôler tout autre type de vaisseau. C'est également un moyen pratique pour les vaisseau robotiques de transporter des kerbonautes.

Pour le préparer à contrôler un vaisseau, déplacez un Kerbal d’une capsule de commande habitée vers le siège en réalisant une EVA, en le rapprochant du siège et en réalisant un clic-droit dessus. Tant qu'un Kerbal est assis sur le siège, il fournit toutes les fonctionnalités d'un module de commande, à l'exception de la création de rapports d'équipage (un rapport EVA peut toutefois être effectué).

Les vaisseaux qui sont uniquement contrôlés par un siège doivent obtenir un pilote de quelque part. Il y a trois façons de le faire:

  1. Lancer simplement un module de commande habité, placer le pilote en EVA, le faire quitter la zone de lancement, puis lancer le vaisseau avec le siège.
  2. Ajouter un module habité détachable au vaisseau.
  3. Depuis la 1.5, les Kerbals peuvent être affectés directement à partir de l'éditeur. Cela permet donc de réduire le nombre de pièces, en particulier lors de missions ou de défis spécifiques où le nombre de pièces est restreint.

Depuis la 1.4.3, un Kerbal peut déployer son parachute sans quitter son siège. Cela permet de construire des parapentes qui utilisent le parachute du Kerbal comme une aile.

Description du produit

« Le siège de contrôle extérieur EAS-1 possède toutes les commandes nécessaires pour piloter un vaisseau, comme un module de commande, mais sans toutes les fanfreluches inutiles comme des "habitacles pressurisés," ou des "ceintures de sécurité." Ce siège va droit au but, c'est l'efficacité pied au plancher.

Fusées et Papeterie Kerlington

 »

Anecdotes

  • Même si c'est un module de commande, il ne peut pas être la pièce centrale d'un vaisseau, car il ne peut être attaché que radialement.
  • Contrairement à tous les autres modules de commande, mettre un Kerbal dedans ne recharge pas la combinaison EVA du Kerbal en ergols.
  • Contrairement à tous les autres modules de commande, le siège ne peut pas stocker les résultats d'expériences scientifiques. Les résultats d'expériences transportés par un kerbonaute restent avec le kerbonaute.
  • Des couples faibles, comme le casque du pilote entrant en collision avec un autre objet, peuvent être suffisants pour faire sortir le Kerbal du siège.
  • Des vitesses aériennes importantes (650 m/s ou plus au niveau de la mer sur Kerbin) ne posent pas de problème au Kerbal dans le siège. Toutefois, celui-ci augmente considérablement le coefficient de frottement du siège.
  • Si un Kerbal est dans le siège lors d'un impact modéré, ils peuvent "mourir" mais être récupérés lors de la récupération du vaisseau.
  • Depuis la 1.5, les Kerbals peuvent commencer leur mission dans le siège.

Mises à jour

1.5
  • Un Kerbal peut désormais être assigné au siège depuis le BAV/HAS
1.4.3
  • Le parachute du Kerbal peut être utilisé sans quitter le siège
0.20
  • Ajout initial